L’acné acte 1 : l’acné et la médecine esthétique

L’acné : une maladie chronique, dont l’incidence augmente, vécue comme un véritable handicap avec un impact sur la qualité de vie , une maladie de l’adolescent et de la femme adulte ;

  • 70% des adolescents concernés
  • 15 millions de personnes atteintes en France
  • 20% de femmes adultes atteintes


3 grands acteurs :

  • La glande pilosébacée qui fabrique trop de sébum et un sébum de mauvaise qualité gras et épais : la peau devient plus grasse, brillante  , les pores dilatés
  • Un épithélium ( la couche le plus superficielle du revêtement cutané) que ne s’élimine plus et qui prolifère : c’est la formation des comédons
  • Le microbiote cutané (qui est constitué de bactéries à la surface de la peau ) qui vit et interagit à la surface de la peau , est déséquilibré avec prolifération de Cutibacterium acnes responsable des manifestations inflammatoires de l’acné ( boutons rouges ou blancs)

 

Les manifestations cliniques de l’acné que l’on retrouve sur le visage  , le décolleté et le dos et le haut des épaules ( régions riches en follicule pilosébacés)

Des lésions dites rétentionnelles : points noirs ou comédons ouverts ; points blancs ou microkystes qui donnent un aspect granuleux à la peau ou comédons fermés

Des lésions dites inflammatoires : boutons rouges ou papules, boutons à tête blanches contenant du pus ou pustules, boutons rouges profonds ou nodules